Bandeau
Rite Forestier des Anciens
Slogan du site
Descriptif du site
Devoir des bons compagnons fendeurs de la vente de Mâcon
Article mis en ligne le 30 avril 2015

par Jean-Luc
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Translitération d’un extrait de :
Histoire de l’antique cité d’Autun par Edme Thomas, official, grand-chantre et chanoine de la cathédrale de cette ville (mort en 1660) Editée en 1846….
( de la mi-page 191 au début de la page 200)

Voici le devoir des bons compagnons fendeurs de la vente de Mâcon, qui se rattache aux bons cousins de la forêt de Chaux, dans le Jura, aux francs-maçons de Moulins et à ceux d’Avallon,[..].
On verra facilement que cette vente de Mâcon établie en 1751, dans laquelle tous les adeptes portent des noms hébreux, reproduit l’association des dendrophores Eduens.
Les noms ont de l’importance, car le personnage qui porte le nom de Melchisédech ne fut ni plus ni moins qu’ évêque constitutionnel, quand vint l’heure marquée.

ENTREE DE LA CHAMBRE D’HONNEUR .(1)

Bonne vie, mon bon compagnon fendeur.

R- Bonne vie, M. B. C. F.

Nous abrégeons.
Les outils que l’on figure par divers mouvements, sont : l’épartoir, le coutre, le coin, les coins, le maillet ou renard, le scitou, la lime, les clefs de l’atelier (les dix doigts), le capelatoire, le chapotoire, le passe-partout, le fourche bien affûtée.

Il y a sept sortes de bois, savoir : le piqué, le rouge, le zélé, le gras, le ramagé, le bois virant à droite et le bois virant à gauche.

D- Votre bois est bien virant, M. B. C. F. ?

R- Il faut le dévirander, M. B. C. F. (2)

D- Comment faut-il faire pour le dévirander ?

R- Il faut frapper trois coups sur la plus haute corne. *

D- Combien d’un quartier tire-t-on de pièces ?

R- Trois pièces.

D- Et comment d’un quartier choisi en tirer trois pièces ?

R- C’est d’un bon briquet en faire un bon compagnon fendeur. *

D- Où est donc le plus bel arbre de la forêt ?

R- On montre de la main droite le milieu du corps.

D- Quel est l’arbre le plus branchu ?

R- On se touche la tête.

D- Quel est l’arbre le plus haut de la vente ?

R- On se touche le sommet de la tête. *

D- Quel est l’arbre le plus droit ?

R- On montre l’index.

D- Quel est l’arbre le plus noué ?

R- On porte les deux mains sur les genoux.

D- Quel est le tronc de l’arbre ?

R- On se touche le tronc du corps en mettant les touches sur les côtés.

D- Quel est l’arbre à 10 branches ? *

R- On montre des dix doigts des touches ouvertes.

D- Quel est l’arbre à 10 branches croisés ?

R- On croise les deux mains ouvertes.

D- Quel est l’arbre croisé ?

R- On croise les deux bras.

D- Quels sont les arbres les plus courbes ? *

R- On met la main droite sur le côté en se penchant un peu du même côté.

D- Où sont les pieds-corniers ?

R- On se montre les quatre doigts de la main gauche sans le pouce.

D. Quels sont les plus beaux cantons de la vente ?

R. Les yeux, les oreilles, le nez, la bouche, les touches.

D. Quelles est l’écorce la plus fine ?

R. La chemise.

D. Quelles est l’écorce la plus épaisse ?

R. L’Habit.

D. Par où passe-t-on dans la forêt ?

R. Par le pied-cornier. *

D. Où est le pied-cornier ?

R. A l’entrée de la forêt.

D. Quelles est la feuille la plus nette et la plus verte de la vente ?

R. Le Houx.

D. Où est le sentier pour aller à l’eau ? *

R. C’est le sentier le plus battu.

D. Où est le milieu de la Vente ?

R. On s’affûte comme si l’on voulait porter le salut et on marque avec le doigt le milieu de la main.

D. Qu’est-ce que c’est qu’un empire ?

R. C’est lorsqu’un B. C. F. met moins de pièces en la pile qu’il n’en faut.

D. Où le ros fait-il son nid ?

R. Dans l’île, sur le Verne. *

D. Comment tourne-t-on la rouette ?

R. On passe l’index sur le doigt du milieu et on réunit le pouce avec le quatrième et le cinquième doigt.

D. Où est votre mesure ?

R. On montre le milieu du bras. *

D. Combien y a-t-il de sortes de pays ?

B. Trois sortes : le pays haut, le bas, et celui d’amont.

D. Où est le plus haut pays ?

R. On marque avec le doigt sur la saignée.

D. Où est le pays bas ?

R. On marque sur le milieu du bras avec le doigt.

D. Où est le pays d’amont ?

R. On marque le creux de la main avec le doigt.

D. Où avez-vous été passé ?

R. Dans la Chambre d’Honneur du bon compagnon fendeur.

D. Qui est (sic) la cause que vous avez été passé Maître ?

R. C’est le pain et le vin de l’hospitalité qui fut offert le jour de ma Maîtrise dans la Chambre d’Honneur du B. C. F.

D. Où est votre père ?

R. On lève les yeux au ciel.

D. Où est votre mère ?

R. On baisse les yeux vers la terre.

D. Où est votre parrain ?

R. On tourne la tête à droite et on montre son premier bouton.

D. Où est votre marraine ?

R. On tourne la tête à gauche et on montre sa première boutonnière.

D. Où un B. C. F. met-il la meilleure pièce de son atelier ?

R. A la main.

D. Où est la conduite d’un B. C. F. ?

R. On met la main sur son gousset.

D. Où est la serviette du B. C. F. ?

R On montre sa chemise.

(1) Le mot honneur est de la plus haute importance pour l’objet de cette note, parce que [..]
(2) On appelle homme qui vire certaines pierres perpendiculaires dans le genre de la pierre du Cerf d’Autun, certains degrés de juridiction. [..]

J’ai été nu et vous m’avez habillé. Bonne Vie ! A l’Avantage !

puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2011-2017 © Rite Forestier des Anciens - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.51
Hébergeur : OVH