Bandeau
Rite Forestier des Anciens
Slogan du site
Descriptif du site
Instruction du Fendeur du Devoir (ou carbonaro ancien)
Article mis en ligne le 30 avril 2015

par Jean-Luc
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Instruction du fendeur du devoir ou carbonaro ancien

(tiré du Rituel de la maçonnerie forestière par J-M Ragon)

D. D’où venez-vous, cousin Duchêne ?

R. De la forêt , Père-Maître.

D. Que venez-vous d’y faire ?

R. Du mal en apparence, qui se changera bientôt en bien. Bonne vie, Père-Maître, et à tous les bons cousins et bons compagnons Fendeurs ! et à l’avantage !

D. Qui vous oblige au travail ?

R. La terre qui, en m’ouvrant ses entrailles, m’invite à la cultiver pour trouver ma subsistance.

D. Avez-vous déjà travaillé au chantier ?

R. Oui, Père-Maître.

D. Quelle en est la preuve ?

R. Mon père et ma mère me sont connus.

D. Où est votre père ?

R. (Lever les yeux au ciel).

D. Où est vote mère ?

R. (Baisser les yeux vers la terre).

D. Que rendez-vous à votre père ?

R. Des hommages et des respects.

D. Et à votre mère ?

R. Mes soins pendant ma vie, mon corps après.

D. Où vous a-t-on trouvé ?

R. Dans la forêt.

D. Que vous a-t-on fait ?

R. On m’a dépouillé presque entièrement.

D. Vous a-t-on rendu ce qu’on vous avait pris ?

R. Oui, avec usure.

D. Pourquoi ?

R. Parce que j’avais du courage.

D. Qu’avez-vous fait du malfaiteur ?

R. Un ami.

D. En êtes-vous fâché ?

R. Non, il mérite de l’être.

D. Qu’avez-vous fait au chantier ?

R. J’ai coupé, fendu, porté, empilé du bois.

D. N’en imposez-vous pas ?

R. J’ai prêté serment.

D. Avez-vous été récompensé de vos travaux ?

R. Par le pain et le vin de l’hospitalité, cinq sous, la couronne et le siège d’honneur.

D. Qui vous a procuré d’être ici ?

R. Mon parrain et ma marraine.

D. Les connaissez-vous ?

R. Oui. (Regarder l’épaule droite, ensuite la gauche).

D. Qu’ont-ils faits pour vous ?

R. Ils ont répondu de mon courage et de mon activité aux bons cousins et compagnons Fendeurs.

D. Que leur rendez-vous ?

R. De la reconnaissance.

D. Avez-vous vu le Père-Maître ?

R. Oui, à l’Orient du chantier.

D. A quoi l’avez-vous reconnu ?
R. A son cordon.

D. Où sont les quatre coins de la vente ?

R. (Montrer les quatre doigts de la main).

D. Avez-vous la clé du chantier ?

R. (feindre de donner un coup de hache à un arbre).

D. Que signifie cela ?

R. Que la force m’a fait entrer ici.

D. Par où êtes-vous entré au chantier ?

R. Par le pied cormier.

D. Montrez-moi le coin du bon cousin ?

R. (Trois doigts de la main droite en bas).

D. Et le passe-partout ?

R. (Feindre d’écrire).

D. Connaissez-vous la cognée ?

R. (Feindre de fendre une bûche à deux mains).

D. Et la hache ?

R. (Feindre de frapper avec une hache).

D. Et le charpentier ?

R. (Feindre de planer à deux mains un échalas avec une plane).

D. Quel est l’arbre le plus haut ?

R. (Mettre les mains par-dessus la tête).

D. Le plus touffu ?

R. (Toucher ses cheveux).

D. Le plus couvert ?

R. (Montrer sa tête couverte).

D. L’arbre à dix branches ?

R. (Montrer les mains, les doigts ouverts).

D. A dix branches croisées ?

R. (Joindre les mains)

D. L’arbre fourchu ?

R. (Lever les bras en l’air).

D. L’arbre noué ?

R. (Montrer les genoux).

D. L’arbre tortu ?

R. (Ployer la jambe droite).

D. Montrez-moi le tronc de l’arbre ?

R. (Montrer le buste).

D. Les racines ?

R. (Id. les pieds).

D. Les grosses branches ?

R. (Id. les bras).

D. La tête ?

R. (Id. sa tête).

D. Les feuilles ?

R. (Id. ses habits).

D. Qu’avez-vous trouvé dans le chantier ?

R. Bons cousins et bons compagnons Fendeurs, ardents au travail, courageux et charitables.

D. Si j’ai besoin de secours, que me donnerez-vous ?

R. Je partagerai avec vous ma journée, quand je l’aurai gagnée, mon pain de douleur ; nous brûlerons ensemble mon sac de copeaux et je vous logerai dans ma cabane.

D. Si l’on veut me faire du mal, que ferez-vous ?

R. Je vous défendrai jusqu’à la mort.

D. Etes-vous content d’être avec nous ?

R. Oui, Père-Maître.

J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger. Bonne Vie ! A l’Avantage !

puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2011-2017 © Rite Forestier des Anciens - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.51
Hébergeur : OVH