Bandeau
Rite Forestier des Anciens
Slogan du site
Descriptif du site
Rite du Grand Alexandre la Confiance
Article mis en ligne le 1er mai 2015

par admin
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

RITE DU GRAND ALEXANDRE LA CONFIANCE

GRADE DU PRODIGUE CONVERTI

Source : « CULTUREEL MACONNIEK CENTRUM ‘ PRINS FREDERIK ‘ » et extrait de « LA MACONNERIE DES HOMMES » (vers 1764) volume V . Le Prodigue converti ( grade forestier ) est indiqué comme un 45éme grade sur 65
Le fond Kernus des archives départementales du Finistère (Quimper) recèle ce rituel de Grand Alexandre la Confiance mais certainement une copie de celui de LA HAYE ( ex Sinac au lieu de Sinaï) .

Transcription faite par L. CROIZE

DECORATION DU CHANTIER

Il doit être tendu d’une tapisserie de verdure représentant des forets et des vallons. A l’Orient il y a un trône élevé de 7 degrés sur lequel s’assoit le grand Maître qui porte le titre de Grand Alexandre la confiance, et devant ce trône, au plafond de la salle où se tient le chantier sont placées 12 lampes allumées à 7 branches chacune. Au-dessus de la tête du gd m est suspendu un triangle en or orné de 3 diamants placés à chaque coin du triangle. Le gdm et tous les ff sont vêtus d’un habit de toile, et décorés de gants et tablier de peau blanche doublés et brodés de vert.

Sur le milieu du tablier est brodé ou dessiné un cœur brodé de noir au milieu duquel parait une larme rouge, et aux côtés de ce cœur sont aussi brodés une hache, un coin, une coignée, et un triangle sur les angles duquel sont les lettres S…, J…,P… et au bas du tablier 3 découpures.

Le bijou dont ils sont décorés est un triangle en or ou de métal doré sur lequel sont gravées les 3 lettres en dessus il se porte au col pendu à un large ruban bleu tombant en pointe sur l’estomac.

Ils ont le chapeau sur la tête et l’épée au côté ; la seule différence qu’il y a du GdM aux FF, c’est que ceux-ci n’ont point de couronne de feuille de laurier sur leur chapeau, et que le GdM en a une, ce qui le fait distinguer des autres.

Devant lui est une table sur laquelle sont 3 chandeliers garnis de chacun une bougie allumés et posés en triangle, deux pistolets, un triangle et une couronne dont on fera l’usage ci après.

De chaque côté du trône sont 2 fauteuils pour les plus anciens ff. du chantier. Celui qui occupe la droite se nomme jacques, et celui de la gauche pierre,
Au bas du chantier en face du trône sont 2 fauteuils, parfois, un pour le f. qui porte le titre de Joseph et l’autre pour le candidat présenté par le f. Joseph.
De tous les ff. qui assistent au chantier pendant toute l’ouverture, il n’y a que ceux qui sont aux 2 côtés du gd m et le f. Joseph seulement qui aient le droit d’y rester.

Les autres (le chantier étant ouvert) doivent en sortir et passer dans un appartement à côté jusqu’au signal qui leur sera donné (par un coup de sifflet) pour rentrer, le tout comme on le verra ci après.

Le tableau de la loge doit représenter la forêt du mont Liban dans laquelle on aperçoit une grotte couverte de feuillages dans laquelle est assis le Gd Alexandre la confiance tout couvert de gloire, la tête couronnée de lauriers, et un triangle suspendu au-dessus de sa tête et embelli de 3 beaux diamants placés à chaque coin du triangle, ayant devant lui un tablier de peau blanche pareil à ceux dont la description est ci devant.

Au-dessus de la forêt est une vallée qui représente celle de Sinaï au royaume de Tyr , dans cette vallée parait une tour carrée et bâtie en bois, pavée d’un marbre blanc et ayant 3 portes dont la 1ere qui fait face au sud a 12 marches , la 2éme qui fait face à l’est 4 et la 3éme et dernière qui fait face à l’ouest 4 .

Aux 4 coins de cette tour doivent être 16 colonnes de marbre divisées de 4 en 4 et sur chacune des quelles doit être une statue de marbre blanc. Devant la principale porte de cette tour est un trône élevé de 7 degrés devant lequel sont placées 12 lampes à 7 branches chacune. Sur la 1ére porte doit être inscrit en lettres d’or, « le passé m’a trompé ». Sur la 2éme, « le présent me tourmente », et sur la 3éme, « l’avenir m’épouvante », et au-dessus de ces portes 3 bouquets d’immortelle.

Tout à fait en bas du tableau doit être un superbe mausolée de marbre blanc sur lequel est inscrit en lettres d’or l’épitaphe suivant, le temps vient à bout de tout, le Gd Alexandre la confiance a fini ses jours. Le tout ainsi préparé l’on ouvre le chantier comme suit.

OUVERTURE DU CHANTIER

Avant que d’ouvrir le chantier le gd m commence par se faire assurer des portes ainsi que de tous les ff. ce qui s’exécute avec le f.joseph, de retour à sa place le gd… m…, sous le titre de Gd Alexandre, frappe 3 coups de son maillet sur la table de cette façon 00..0.., ce qui sert de signal à tous les ff… pour se tenir debout leur hache sur l’épaule et la tabatière en main.

Le f…Joseph ayant répété les 3 coups ci-dessus, le gd Alexandre prend la parole et dit à toute l’assemblée : mes ff., le chantier est ouvert mettons- nous à l’ouvrage, le f… Joseph ayant répété la même chose tous on fait le signe, on frappe ensuite 3 coups à plat sur le couvercle de sa tabatière, c’est-à-dire 2 coups à côté et un dessus, cela fait l’on procède à la réception comme il suit.

RECEPTION

Le chantier étant ouvert, tous les FF ( à la réserve des deux qui sont de chaque côté du Gd M…) sortent en silence et passent dans un appartement à côté ou ils restent jusqu’au moment que le signal dont on a parlé ci devant leur soit donné pour rentrer.

Le F… Joseph sort aussi et va trouver le candidat qui porte le titre de Prodigue dans la chambre de préparation, y étant entré il lui ôte son épée et son chapeau et ses autres armes offensives et défensives. Etant désarmés il le prend par la main (la vue libre) à la porte du chantier où étant il frappe 3 coups comme ci devant.

Un des FF… qui est à côté du Gd M… l’ayant entendu se lève alors de son siège, et se rend à la porte où étant il frappe 3 coups, l’ouvre, et dit au F… Joseph :
D. --- Que voulez-vous ?

R. --- Parler à mon maître.

D. --- Qui est- il ?

R. --- Le Gd Alexandre la confiance.

D. --- Que lui voulez-vous ?

R. --- Lui rendre compte de ma conduite.

D. --- Quelle est-elle ?

R. --- J’ose lui présenter un enfant dont j’assure que les mœurs et sentiments du cœur, l’âme et l’âge sont dignes de sa protection.

D. --- Qui êtes-vous ?

R. --- Le F… Joseph le plus soumis de l’ordre de la fenderie. En cet endroit le F… Joseph tenant sa tabatière en main fait le signal en frappant 3 coups à plat sur le couvercle comme on a vu en devant, ensuite de quoi l’autre lui dit :

D. --- Joseph répondez-vous de Mr. !

R. --- Jusques ici je réponds de sa discrétion, les épreuves répondront de son courage. A cette réplique il le laisse ainsi que le candidat, puis le Gd Alexandre prenant la parole leur dit : prenez place. Le F… Joseph et le prodigue étant assis, le Gd Alexandre dit au prodigue

D. --- MONSIEUR, n’est point un esprit de curiosité qui vous amène ici, ou y venez-vous avec le zèle et l’envie d’être admis F… fendeur ? Malheur à vous, Monsieur, si la curiosité vous fait faire cette démarche, dites-moi enfin si vous êtes bien résolu de supporter avec patience tout ce qu’on pourra vous faire pendant le cours de votre réception.

R. --- Oui Monsieur

D. --- Vous croyez-vous assez de courage pour supporter tout ce qui se pourra faire sur votre personne ?

R. --- Oui Monsieur.

D. --- Malheur à vous, vous di- je si vous êtes venu ici pour satisfaire votre curiosité, nous avons reçu les plus sages jurisconsuls, les plus assurés docteurs de la loi, et les plus fiers guerriers de l’Europe, membres de la Confraternité, ainsi Monsieur êtes-vous résolu de subir les Epreuves ?

R. --- Oui monsieur.

A cette réplique Joseph dit au candidat de quitter son habit, ce qu’il fait ? Lui bande les yeux et le fait s’asseoir au milieu du chantier. Etant assis Alexandre commande à Joseph de donner le signal qui se fait en donnant un coup de sifflet, les FF… qui sont hors le chantier ayant entendu le coup de sifflet sortent de l’appartement ou ils étaient et se rendent à la porte du chantier ou étant l’un deux frappe 3 coups comme ci devant, ce qui oblige Joseph de répéter le signal, et de crier d’une voix ferme : INTRAS IN GAUDIUM. Les FF…étant décores de leur tablier entrent en silence et s’avancent jusqu’au pied du trône du Gd… Alexandre ou étant ils lui font une révérence, puis se placent aux coin du chantier.

Le Gd… Alexandre prenant alors la parole leurs dit : Baptisez ce prodigue. (on le baptise en lui versant quelques gouttes d’eau sur la tête)

Cela fait le F… Joseph le fait tenir debout, alors les FF… les uns après les autres viennent l’examiner puis ils se tournent vis-à-vis le Gd…Alexandre auquel ils font de ce chef une révérence, et chantent tous ensembles : DIGNUS EST INTRARE IN VENERABILI NOSTRO COPORE

De retour à leur place, le Gd…Alexandre dit : ADMITTATUR .

A quoi les FF… répondent : AMEN SICUT IN COELUM AMEN.

D. --- Mr. actuellement baptisé, nous formons quelques espérances sur vous, mais je vous préviens que ce que l’on vient de vous faire n’est rien en comparaison des épreuves qui vous restent à subir, consentez-vous à les passées ?

R. --- Oui Mr. 

ICI le présentant le fait mettre à genoux puis tous les FF…quittent leurs habits et mettent leur bras nu, s’arment de chacun une épée nue dont ils présentent la pointe au corps du prodigue, et détroussent leur chapeau. Pendant ce temps Joseph fait relever le candidat le fait se promener dans le chantier où il le laisse un instant errant, après quoi il le conduit à la porte où étant il lui débande les yeux, et lui fait voir l’attitude effrayante des FF… , il le conduit ensuite au pied du trône du Gr Alexandre qui lui présente le triangle et un des deux pistolets, et lui dit de prendre la couronne qui est sur la table et de la poser sur la tête du Gd Alexandre, ce qu’il fait.

Le F… Joseph le ramène ensuite à la porte ou étant il lui rebande les yeux, pendant ce temps on ôte la table qui est devant le Gr Alexandre, puis le F… Joseph conduit le prodigue au pied du trône, ou étant il le fait se coucher étendu tout de son long sur le plancher du chantier et lui jette un drap mortuaire par-dessus son corps, en cette attitude le Gd Alexandre prend la parole et dit au prodigue : MONSIEUR, le limon dont vous êtes formé , ainsi que le reste des hommes, me donne tout à croire que vous êtes tombé dans les égarement ordinaires à ceux de votre âge, c’est-à-dire que la faiblesse irréparable de la nature humaine, et le feu fougueux de votre jeunesse vous ont faprévariquer et contre venir ( ainsi que bien d’autres ) aux lois de notre divin maître, ainsi faites un sérieux retour sur vous-même et réconciliez-vous avec votre Créateur, car voici le dernier instant de votre vie.

EN prononçant ces mots le F… Joseph met au prodigue un couteau dans la main gauche, et lui en fait porter la pointe sur l’estomac. Pendant ce temps le Gd Alexandre fait faire silence après quoi il fait prêter au prodigue son obligation comme il suit : OBLIGATION QUE ce glaive me perce le sein.

On lui ôte le couteau et on lui donne en place un verre d’eau qu’il boit, après quoi on lui fait dire : ---Que cette liqueur me serve de poison.

On lui ôte le verre ou gobelet et on lui donne en place un pistolet dont on lui fait appuyer l’embouchure du canon sur le front, puis on lui fait dire :---Que cette arme me donne la mort si jamais je suis asses malheureux pour répéter un seul mot de ce qui va m’être confié touchant l’ordre de la fenderie.

On suspend pour un instant l’obligation puis le Gd Alexandre dit d’une voix ferme au prodigue : Mr., ne faussez jamais votre parole, et souvenez-vous des serments qui vont vous engager, et ne violez jamais les promesses que vous allez faire, sans quoi si vous y contrevenez je ne réponds pas des événements ; adressant ensuite la parole à toute l’assemblée, il leur dit : mes FF…, confirmez de plus en plus le prodigue dans les engagements qu’il va prendre, et qu’on le purifie, en lui donnant le baptême de sang.

Le prodigue baptisé le Gd Alexandre lui fait continuer l’obligation par les questions suivantes.

D. --- Promettez-vous d’assister dans les besoins, et d’aider autant qu’il dépendra de vous, en quel pays, quel Etat, et quelque situation que vous soyez, tout F… fendeur que vous connaitrez tel ?

R. --- Oui Mr. 

D. --- Prendrez-vous les intérêts en quelque occasion que ce soit ?

R. --- Oui

D. --- Recevrez-vous tous les bons conseils qu’on pourrait vous donner ?

R. --- Oui

D. --- Quand dans une compagnie, ou telle autre part que vous entendiez parler d’un F… absent, promettez-vous de dissuader les médisants, et d’en dire tout le bien possible ?

R. --- Oui

D. --- Promettez-vous de ne jamais mal parler d’un frère d’un F… absent quelque mal qu’il vous ait fait ?

R. --- Oui.

D. --- Assisterez-vous aux assemblées que tiendrons les F … fendeurs autant que les affaires le permettront ?

R. --- Oui.

D. --- Qui répond de ce prodigue ?

R. --- Joseph dit : Moi Gd Alexandre qui vous assure qu’il vous assure qu’il vous sera soumis et obéissant en tout et partout.

En ce cas (reprend le Gd Alexandre) qu’on lui rende la lumière et qu’il soit reçu dans l’ordre sous le titre de Joseph. Le F… Joseph lui ôte aussitôt son bandeau, le fait relever et le présente au Gd Alexandre qui l’embrasse puis le décore du cordon, tablier, et bijoux dont on a vu la description ci devant, il lui pose ensuite un instant sur la tête la couronne de laurier qui est devant lui sur la table.

Pendant ce temps il lui donne les signes et mot comme il suit. LE 1ER et principal signe se fait en portant la main droite sur le front et en se le touchant avec le bout des doigts. Si on veut parler à quelqu’un en compagnie le signe se fait en portant sa main droite au 1ER bouton de son habit. Il y a encore un 3éme signe qui est de prendre sa tabatière de la main gauche et de frapper avec la droite 3 coups comme on a vu ci devant. Le mot de passe est Josuée, qui s’épelle comme celui d’app…

Le Gd Alexandre ayant donné au candidat les signes et mot, il lui ôte la couronne qu’il a sur la tête et ordonne au F…Introd… de le conduire à tous les FF… pour qu’il puisse se faire reconnaitre à eux comme fendeur, et que ceux-ci puissent aussi lui donner le Baiser de paix .

Cet ordre exécuté et le candidat de retour au prés du Gd Alexandre, l’on met la table au milieu du Chantier, sur on pose 3 bougies allumées en triangle, la couronne et le triangle, au milieu, et en place des 2 pistolets deux bouteilles de vin, un rouge, un blanc.

Le tout ainsi préparé chacun s’assoit au tour de la table, puis l’on boit, et chaque fois que l’on a bu le Gd Alexandre dit en chantant : QUAM BONUM ET QUAM JUCUNDUM , HABITARE FRATRES IN UNUM ; ce qui se répète 3 fois par tout le chantier.

Les 3 bouteilles de vin bues le Gd Alexandre prend le triangle qui est sur la table et donne au candidat l’explication des lettres qui sont gravées dessus comme il suit.

Mon F…, la lettre S… signifie la sagesse de Salomon, celle J… la patience de Job, et celle P… le repentir de l’enfant prodigue.

Ce cérémonial s’observe de même après chaque réception, à moins que le temps ne le permettant pas, ou que voulant accélérer, on ne continue toutes les réceptions, en ce cas ce cérémonial ne s’observerait qu’une fois.

TOUTES les réceptions étant finies l’on remet la table comme elle était ? puis chacun ayant pris sa place le Gd Alexandre procède à l’instruction comme il suit.

INSTRUCTION

D. --- Qui êtes-vous ?

R. --- Parler à mon M… il vous le dira.

D. --- Quel est votre M… ?

R. --- Le Gr. Alexandre la Confiance.

D. --- Comment vous appelez-vous ?

R. --- Joseph

D. --- D’où venez-vous ?

R. --- D’où vous m’aviez envoyé.

D. --- D’où vous avais- je envoyé ?

R. --- A la recherche de l’enfant égaré.

D. --- Etes-vous fendeur ?

R. --- Oui Gr Alexandre.

D. --- Où avez-vous été reçu ?

R. --- Dans la forêt.

D. --- Qui vous a reçu ?

R. --- Le Gr Alexandre et Joseph.

D. --- En quelle année votre ordre a-t-il été formé ?

R. --- L’an sept cent.

D. --- Comment fut il institué ?

R. --- Le Gr Alexandre la Confiance se promenant un jour dans la forêt du Liban proche la vallée de Sinaï, au royaume de Tyr, où il était retiré avec sa cour pour y bâtir un palais, aperçut une lumière qui le conduisit très en avant dans la forêt, et auprès d’un arbre sur un des côtés duquel il était écrit en lettres d’or : « abbat moy et me fend , tu trouveras dans mon cœur de quoi former l’ordre des fendeurs ».

D. --- Que fit le Gd Alexandre à la vue de cette écriture ?

R. --- Toujours soumis et obéissant aux ordres du Très Haut, il jeuna 3 jours, après quoi il abattit et ouvrit cet arbre, il y trouva dans le cœur un petit livre intitulé « le prodigue convertit ou la manière de recevoir un fendeur ».

D. --- Combien faut-il de FF… pour recevoir un prodigue dans un lieu où il ne se trouve point de chantier constitué ?

R. --- Il faut 3 simples fendeurs, mais un Chef de fendeur Elu suffit.

D. --- Avez-vous trouvé l’enfant égaré ?

R. --- Oui, et ramené à celui qui est son père.

D. --- Lui avez-vous remis le présent que je vous avais chargé de lui faire ?

R. --- Oui, et lui en ai fait connaître la propriété.

D. --- Comment appelez-vous les FF… qui sont placés aux deux côtés du Gd Alexandre ?

R. --- Celui qui commande la droite se nomme Jacques et celui de la gauche Pierre.

D. --- Comment appelle t’on le lieu où s’assemblent les FF… ?

R. --- Chantier.

D. --- Quel est votre père ?

R. --- Dieu.

D. --- Quel est votre 2éme père ?

R. --- Le Gr Alexandre la Confiance.

D. --- Quelle est votre mère ?

R. --- La Sainte Eglise hors laquelle il n’y a point de salut.

D. --- Dans quel endroit vous avais-je envoyé à la recherche de l’enfant égaré ?

R. --- Dans le fond du Liban, nous ordonnant de l’amener mort ou vif.

D. --- N’avez-vous trouvez personne qui vous ait inquiété dans votre route ?

R. --- Nous avons trouvé plusieurs de nos FF… qui nous ont dit que si nous n’avions pas répondu en vrai FF… fendeurs sur toutes les questions nous faisaient, ils nous auraient ôté la vie, et nous ont avertis de nous tenir sur nos gardes, parce que plusieurs des FF… que le Gd Alexandre avait envoyé à la recherche de l’enfant égaré avaient été trouvés volés et assassinés par une quantité innombrable de voleurs qui habitaient alors la forêt du Liban.

D. --- Comment appelle-t-on un homme qui n’est point reçu fendeur ?

R. --- Prodigue

D. --- Quelles sont les obligations d’un vrai fendeur ?

R. --- De garder inviolablement le secret de la fenderie et de souffrir plutôt mille mort que de révéler un seul mot de ce qui lui à été confié au chantier.

D. --- Ne s’oblige-t-il point à autre chose ?

R. --- De visiter les FF… malades, les aider en toutes occasions, ne pas mal parler d’eux, tenir cacher ce qui se dit et se passe au chantier, et assister en fin à toutes les assemblées à moins qu’on n’en soit empêché par quelques pressantes.

D. --- Qu’est-il de défendu à un vrai F… fendeur ?

R. --- De recevoir clandestinement un prodigue hors le chantier s’il y en a un, sans quoi les autres FF… peuvent méconnaître quiconque serait capable d’un pareil crime.

D. --- Qu’avez-vous vu dans la forêt du Liban ?

R. --- Une grotte couverte de feuillages, dans laquelle était notre Gd Alexandre la Confiance tout couvert de gloire, la tête ornée d’une couronne de laurier et un triangle d’or suspendu au-dessus de sa tête et embelli de 3 diamants placés à chaque pointe de ce triangle.

D. --- Que portait-il devant lui ?

R. --- Un tablier de peau blanche garni de vert, qui l’espérance de voir Dieu notre père.

D. --- N’y avait-il rien de remarquable à ce tablier ?

R. --- 4 choses.

1ér --- Au milieu était un cœur brodé de noir, ce qui représente le chagrin que nous devons avoir d’avoir offensé Dieu.

2éme --- Au milieu de ce cœur, une larme rouge, qui représente le deuil que nous devons porter éternellement dans nos cœurs de la mort de notre général Alexandre la Confiance.

3éme --- Il y avait 4 ustensiles nécessaires à chaque F… fendeur qui consistent en une hache, un coin, une coignée, et un triangle.

4éme --- Enfin au bas de ce tablier étaient 3 découpures qui représentent les 3 personnes de la Sainte Trinité.

D. --- Où était située la tour du Gd Alexandre la Confiance ?

R. --- Dans la vallée de Sinaï au Royaume de Tyr au pied de la forêt du Liban.

D. --- Quelle était sa forme ?

R. --- Elle était carrée et bâtie de bois du Liban.

D. --- Quelle était sa hauteur et sa largeur ?

R. --- Elle avait 40 pieds de haut et autant de large et dessus étaient 3 Bouquets d’immortelle pour marquer son éternité.

D. --- De quoi était-elle pavée ?

R. --- De marbre blanc.

D. --- Combien avait-elle de portes ?

R. --- Trois.

D. --- Où faisaient-elles face ?

R. --- La 1ére au sud, la 2éme à l’est, la 3éme à l’ouest.

D. --- Combien la 1ére avait-elle de marches ?

R. --- Douze qui représentent les douze apôtres.

D. --- La seconde ?

R. --- 4, qui représentent les 4 saisons.

D. --- La 3éme ?

R. --- 4, qui représentent les 4 évangélistes.

D. --- Qu’y avait-il de remarquable aux coins de cette tour ?

R. --- On y voyait 16 belles colonnes en marbre sur 50 pieds de haut et 15 de circonférence.

D. --- Qu’y avait-il sur chacune de ces colonnes ?

R. --- Une statue de marbre blanc de neuf pieds de haut, ce qui désigne l’honneur des 16 Chevaliers Fendeurs qui furent envoyés de 4 en 4 par le Gd Alexandre pour peupler le monde de fendeurs.

D. --- Qu’y avait-il au dehors de cette tour ?

R. --- Le trône de notre Gd Alexandre.

D. --- Combien y avait-il de marches pour y monter ?

R. --- Sept.

D. --- Que signifient-elles ?

R. --- Elles représentent les 7 douleurs de la Sainte Vierge.

D. --- Où était placé ce trône ?

R. --- Au nord.

D. --- N’y avait-il rien autre chose ?

R. --- On y voyait aussi 12 lampes.

D. --- Que signifiaient-elles ?

R. --- Les 12 mois de l’année.

D. --- Combien chaque lampe avait-elle de branches ?

R. --- 7, qui désignent les 7 jours de la semaine.

D. --- N’y avait-il rien de remarquable sur les portes de la tour ?

R. --- Il y en avait autant sur chaque porte.

D. --- Quelles étaient les devises ?

R. --- Sur la 1ére, on y lisait : le passé me tourmente. Sur la 2éme, le présent me tourmente. Sur la 3éme, l’avenir m’épouvante.

D. --- Combien y a-t-il de la forêt du Liban à la vallée de Sinaï ?

R. --- Une lieue.

D. --- Qu’est ce qui servait d’oreiller au Gd Alexandre la Confiance ?

R. --- Sa hache.

D. --- Qu’est ce qui lui servait de couronne ?

R. --- Son coin.

D. --- Où couchait-il ?

R. --- Dans un berceau de marbre blanc.

D. --- Combien a-t-il vécu ?

R. --- 300 ans.

D. --- Où a-t-il été enterré ?

R. --- Dans un mausolée de marbre blanc de 12 pieds de long, sur 4 de large, et 7 de haut.

D. --- Quelle était son épitaphe ?

R. --- Le temps vient à bout de tout le Gd Alex… a fini ses jours.

D. --- Combien de sortes de bois doit connaître un f… fendeur ?

R. --- De 4 sortes, le chêne, l’ormeau, l’épine, et le sureau.

D. --- Faites m’en l’explication ?

R. --- Le chêne est du bois fin sur lequel notre Seigneur expira en croix, l’ormeau est celui qui servit à faire son cercueil, l’épine dont les juifs se servirent pour sa couronne, et le sureau auquel Judas se pendit.

D. --- Où est situé le chantier ?

R. --- Dans la forêt du Liban.

D. --- Que signifie la médaille que nous portons au col, et la couleur du ruban sur lequel elle est attachée ?

R. --- La médaille est la marque distinction que le Gd Alexandre donnait à ses FF…, et la couleur du ruban marque la pureté du cœur et l’innocence de l’âme.

D. --- Pourquoi ne reçoit-on point de femmes dans l’ordre de la fenderie ?

R. --- Parce que l’enfant égaré en a été trop maltraité, qu’elles sont médisantes et indiscrètes, et qu’elles ne peuvent même pas se taire sur leurs propres affaires.

D. --- A quoi reconnait-on un fendeur ?

R. --- A ses signes et mots.

D. --- Donnez les mots.

R. --- Les voici … on les donne.

D. --- Si un F…était dans l’embarras, comment doit-il se faire connaître de jours ?

R. --- En haussant les bras.

D. --- Si c’est de nuit, comment doit-il faire ?

R. --- Il doit dire « à moi mes FF…, je suis Joseph ».

D. --- Où sont Jacques et Pierre ?

R. --- Ils viennent derrière moi.

D. --- Quelle heure est-il ?

R. --- L’heure de se divertir.

APRES cette réponse le Gd Alexandre frappe 3 coups, comme ci devant de son maillet sur l’autel, ce qui sert de signal à tous les FF… pour se tenir debout leur hache sur l’épaule et leur tabatière en main.

Le F… Joseph ayant répété les 3 coups, le Gd Alexandre prend la parole et dit à toute l’assemblée : mes FF… nous quittons l’ouvrage, l’heure de se divertir est arrivée, le chantier est fermé faisons notre devoir.

Le F… Joseph ayant répété la même chose, tous ensembles on fait le signe, on applaudit ensuite en frappant 3 coups comme ci devant à plat sur le couvercle de sa tabatière.

Cela fait l’on se donne le baiser de paix, puis quête pour les pauvres étant faite, chacun après le banquet usité se retire en paix.

FINIS.

J’ai été nu et vous m’avez habillé. Bonne Vie ! A l’Avantage !

puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2011-2017 © Rite Forestier des Anciens - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.51
Hébergeur : OVH